Gianni Schicchi de Puccini

“Puisque la mort sourit à tous, il faut bien sourire à la mort”

Qu’est ce qui peut donc pousser cette nouvelle génération à se produire sur scène, à chanter, qui plus est de l’opéra, ce vieillard, ce vieil art ? Mystère…

Alors que la culture du présent à remplacé la culture du passé et que l’enfer de Dante est moins connu que les anges de la télé-réalité, que veulent ils donc  nous dire par leur présence, leur engagement, leur voix ? Mystère…

Florence, au treizième siècle, le vieux Buoso Donati vient de mourir, léguant par testament tous ses biens au clergé. Sa famille affolée et désespérée fait appel à Gianni Schicchi, un bandit, pour qu’il trouve une solution. 

Cet opéra contient des scènes d’ensemble mais pas de Choeur. Le ton est vif, la farce est cynique et grinçante. L’air de Lauretta “ O mio babbino caro” est entré dans la culture populaire et chanté dans les émissions de télé-crochet. Faut-il dépoussiérer l’opéra ? Mystère…

 

26 & 27 Avril 2019 20h30 au Théâtre du Vieux St Etienne

EQUIPE TECHNIQUE de Gianni Schicchi de Puccini

Mise en scène : Pierre-André Weitz

Assistante mise en scène :
Camille Joncheray

Direction musicale : Anne
Gohlen, Elisa Belanger et Maïna Guillamet 

Projet Pédagogique avec le CRR
de Rennes

Classes de chant de Norma Lopez et Ingrid Perruche

gianni-schicchi-puccini
gianni-schicchi1